EXPOSITION GROUPE MARS 2022

Une toute nouvelle exposition collective s'ouvre en mars, fièrement présentée par la Galerie Cohle à Paris,

présentant le travail de trois artistes estimés : Geoffrey Bouillot, Imon Boy et Benjamin Cabral.

L'exposition emmène le spectateur dans un voyage à travers l'objectif et le style uniques de chaque artiste présenté, avec des thèmes centrés sur les idées d'émotion, de maison et d'identité. Le soigneusement sélectionné

les œuvres sont remplies de sujets figuratifs stylisés rendus à travers divers médias.

Benjamin Cabral (né en 1993) est un artiste multidisciplinaire vivant et travaillant à Chicago. Il a obtenu son MFA à la School of The Art Institute of Chicago et est lauréat de la bourse Carrie Ellen Tuttle 2019, exposant à la fois à l'international et aux États-Unis. Son travail se situe à la frontière entre l'artisanat et l'art contemporain. Cabral utilise des strass, des miroirs et des perles d'imitation pour produire les surfaces hautement texturées de ses peintures et sculptures vibrantes, destinées à être des artistes statiques engageant le spectateur. Une contradiction survient lorsque, malgré ces matériaux scintillants, les œuvres véhiculent souvent des images sombres ou

des sentiments ambivalents révélant l'intérêt de l'artiste pour les intersections entre nostalgie et traumatisme.

Le processus artistique de Cabral commence souvent par la création de dessins numériques sur son iPad, une tâche que l'artiste décrit comme une « forme de méditation ». Le travail de Benjamin est en grande partie de nature autobiographique et performative, créant un

portrait honnête mais inquiet de la vie et de l'estime de soi de l'artiste.

Son travail comprend généralement des autoportraits, avec Cabral représenté comme un garçon aux cheveux roux dans des décors inspirés de souvenirs personnels, désormais déformés par sa propre imagination. Son avatar est souvent représenté avec une ligne ondulée en guise de bouche, ce qui rend son expression faciale quelque peu ambiguë. Son travail tend à traiter de questions de sentiment, examinant les intersections entre traumatisme et nostalgie, joie et chagrin ainsi que numérique et analogique. La relativité de chaque scène laisse le spectateur se sentir compris, aimé et plein d'espoir - un avec

La communauté de Cabral.

Geoffrey Bouillot (né en 1990) est un artiste d'origine française, désormais basé à Tokyo, au Japon. Les deux cultures ont joué un rôle important en inspirant et en nourrissant son identité artistique. Le travail de Bouillot est typique de la culture artistique contemporaine ; propre, élégant, innovant et moderne. Les influences culturelles incluent des inspirations du Manga, avec des sujets et des compositions méticuleusement séparés avec des lignes épurées et des jeux de lumière. Ces éléments sont harmonieusement équilibrés entre les autres styles influents sur lesquels Bouillot s'appuie, tels que le pop art, le cubisme et le futurisme italien.

Bouillot estime que le rôle d'un artiste est de capturer le moment présent, aussi insignifiant soit-il, afin d'en révéler la valeur sublime et inhérente. Il a progressivement commencé à explorer des sujets plus personnels et intimes représentant des portraits, des natures mortes, des paysages et des intérieurs, toujours dans diverses teintes de noir ou de blanc. Un équilibre subtil d'ombre et de lumière est appliqué aux formes rythmées et régulières que l'on retrouve tout au long de son œuvre. Ses créations monochromes emblématiques présentent un mélange éclectique de minimalisme et d'éthéré. Les œuvres distinctives de Bouillot sont imprégnées de symboles liés à l'alchimie ainsi que de motifs inspirés des civilisations anciennes. Son travail est décrit comme « un empilement métallique de formes cylindriques et sphériques » où « chaque personnage transforme des dessins animés nostalgiques en formes inconnues, témoignant d'une collision de cultures ».

Imon Boy (né en 1992) vit discrètement dans sa ville natale de Malaga, son identité restant quelque peu mystérieuse. Son travail sert à démanteler l'image stéréotypée du graffeur délinquant, pour véhiculer une vision tendre, ironique et joyeuse de ce que signifie être un peintre de rue. Le spectateur accompagne l'artiste de rue dans diverses situations provoquant l'empathie au cours de ses affrontements avec la police et laisse des messages romantiques à son béguin. Les références d'Imon Boy incluent les jeux vidéo, les films, Internet et la musique.

L'exposition se déroule du 10 mars 2022 au 2 avril, avec le vernissage de l'exposition au

Galerie le jeudi 10 mars à 18h.

Filtres

Filtres
Trier par:

RECEVOIR LE CATALOGUE COMPLET